Église…Réveille-toi ! / Church…Wake Up !

À propos de l'Église de Christ

S’ÉVADER DE L’ÉGLISIENISME


Churchianity

 De Chip Brogden

Il est important que nous fassions une distinction claire entre la vraie Église (l’Ekklesia) et l’église institutionnelle, la religion organisée, ou la religion en général. La meilleure façon de commencer consiste à discuter d’un élément crucial que la religion organisée ne peut faire.

La religion organisée ne peut transmettre la vie.

«  Et c’est ici le témoignage, [savoir] que Dieu nous a donné la vie éternelle ; et cette vie est en son Fils. 12 Celui qui a le Fils, a la vie, celui qui n’a point le Fils de Dieu, n’a point la vie. (1Jean 5 :11-12) »

Contrairement à la croyance populaire, le Seigneur Jésus Christ ne vit pas à l’intérieur de la matrice de la religion organisée. L’Ekklesia, comme notre Seigneur, est totalement autre. Je peux vous le prouver sans l’ombre d’un doute. Pouvez-vous joindre une « église » ? Oui, si vous respectez les conditions d’adhésion. Pouvez-vous joindre l’Ekklesia »? Non. Vous devez être né à l’intérieure d’elle. Ou, pour être plus exacte, vous devez avoir une nouvelle naissance à l’intérieure d’elle. Ce n’est pas une question d’adhérer ou de ne pas adhérer, mais une question d’avoir la vie contre ne pas avoir la vie. « Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils n’a pas la vie. »

À tort certains croient que Jésus a fondé un mouvement, ou a constitué une nouvelle religion. Non, le monde avait déjà des mouvements et religions, et ils continueront d’en avoir entre eux. Il n’avait aucune intention d’en lancer une nouvelle. Que nous a-t-il apporté? Qu’a-t-il apporté au monde? Il s’est engagé envers nous comme notre vie.

Bouddha, Confucius, ou Socrate peut nous apporter un bon enseignement, une morale d’excellence, et une philosophie religieuse. Pour cela, ils peuvent être salués comme rendant l’aide à l’humanité. Mais Jésus Christ est différent : il nous apporte lui-même comme notre vie. Ce n’est pas qu’il nous transmette quelques enseignements, en déposant certains termes à l’humanité avant d’être transporté jusqu’au ciel. Il est bien au-delà de lui-même étant simplement un exemple à suivre, la norme par laquelle notre moralité est mesurée quand nous chuchotons, « Que ferait Jésus à notre place? ». Non, de lui-même il est venu pour être notre vie. Il est notre Sauveur, et notre Salut. Il est notre Rédempteur, et notre Rachat. Il est notre Guérisseur, et notre Guérison. Il est notre Dispensateur de la vie, et il est la Vie.

Tous ceux qui possèdent la vie sont appelés l’Ekklesia, l’Église, le Corps du Christ. Tous les membres individuels de l’Ekklesia sont appelés chrétiens. Ils sont ceux en Christiques. Ils demeurent en Lui, et il demeure en eux.

Vous demandez « Un chrétien, n’est-il pas celui qui croit d’une telle chose et de telle façon, ou qui se comporte de telle manière et de telle façon? ». Nous répondrons « Qu’ils croient ou qu’ils se comporter de telle ou de telle façon, la conviction ou le comportement, même si cela peut nous aider à les identifier, ce n’est pas ce qui fait d’eux un(e) chrétien(ne). C’est la vie. Certainement, les chrétiens ont un système de base de croyances et de pratiques. Mais la caractéristique d’un chrétien, c’est la vie. Ce n’est pas de dire « Le Seigneur de ma vie », impliquant quelque chose en dehors de Lui que j’ai encore le contrôle de; mais plutôt « Ma vie est le Seigneur »

Un christianisme intellectuel, c’est ce qui apporte la Religion Organisée. Il ne peut pas communiquer la vie. Qu’est-ce que je veux dire par un christianisme intellectuel? Il est l’ABC de l’Évangile. Peut-être que vous l’avez entendu. Le salut est obtenu en trois étapes faciles: « A » « admettre que vous êtes un pécheur»; « B » « croire au Seigneur Jésus pour vous sauver »; et « C » « confesser Jésus comme votre Sauveur personnel. » Quel est le problème avec ça? Simplement ceci: il n’y a pas de vie. « L’ABC » ne nous sauvera pas. Avec « l’ABC » il n’y a pas de rencontre avec Jésus, car lui seul est la vie. Il y a seulement une acceptation intellectuelle et l’affirmation de ce qui est présenté comme «Trois Étapes Faciles ». Je crois que cela, je dis que, et cela fait de moi un chrétien, non? Non, cela vous rend seulement religieux. Il y a beaucoup de gens qui « reçoivent la religion», mais ils ne reçoivent pas Jésus.

La Religion Organisée a amené le christianisme à se transformer en Églisienisme, un évangile qui est facile à croire, mais de plus en plus difficile à vivre.

La Religion Organisée peut apporter une doctrine, un enseignement, et une croyance. Certains d’entre eux peuvent être moralement excellents et bons. Certains d’entre eux peuvent même semblés bibliques, comme les «Trois Étapes Faciles ». Néanmoins, la religion organisée ne peut pas communiquer la vie. Pourquoi? Parce qu’elle n’a pas de vie à donner. Jésus-Christ est la Vie. Et Jésus ne vit pas dans la matrice de la Religion Organisée. Il SE donne. Comment peut un homme, d’une organisation, ou d’un mouvement peut-il donner un autre homme, encore moins de répandre la Vie même de Jésus-Christ? Seul Jésus peut se donner Lui-même comme notre vie.

Voyez-vous, le plus qu’une personne peut faire c’est de diriger les gens vers Jésus comme l’unique source de vie. Ils peuvent communiquer la vie à travers nous, mais nous ne pouvons pas leur donner la vie. Pour ceux qui sont liés par la religion organisée, Jésus leur cris : « 39 Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. 40 Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! (Jean 5: 39,40, paraphrasé). « Venez à moi! » Ne faites pas comme eux,  «En mémorisant ces trois étapes faciles et assister à l’église de votre choix ce dimanche. » Venez à moi! Il est la Vie.

L’Église, l’Ekklesia du Seigneur, est la synthèse des individus qui ont la révélation de Jésus et sont venus à lui pour le recevoir comme leur vie. Voici où la confusion commence. Nous utilisons avec légèreté le terme «église» pour décrire des choses qui ne sont pas l’Ekklesia du Seigneur. Un bâtiment consacré aux réunions religieuses est appelé « l’église ». Assister à une réunion religieuse est appelée « aller à l’église.» En écoutant un bon message ou de la bonne musique lors de la réunion religieuse est appelé « avoir une réunion » le début de la louange nous dit que « La réunion commence! » Devenir un membre de l’organisation à but non lucratif qui possède le bâtiment consacré aux réunions religieuses est appelé «rejoindre l’église ». Prendre ses responsabilités en tant que fondateur ou d’être voté en tant que directeur de l’organisation à but non lucratif qui possède le bâtiment consacré aux réunions religieuses est appelé «pasteur de l’église ». Faire ajouts au bâtiment consacré aux réunions religieuses ou à la liste des membres de l’organisation à but non lucratif qui possède le bâtiment est appelé « la croissance de l’église ».

Pourquoi sommes-nous si facétieux et prolixe? Pourquoi choisissons-nous notre phraséologie soigneusement? Pour des raisons de commodité, ou tout simplement la paresse, les gens ont pris l’habitude de dire «église» au lieu « d’une organisation à but non lucratif qui possède un bâtiment consacré aux réunions religieuses. » Quelle que soit la nomenclature que vous décider, nous tirons la ligne et faisons une distinction entre «L’Église» et «l’église». Nous espérons vous faire comprendre la différence entre ce que les gens appellent habituellement «l’église» et ce que le Seigneur considère comme « L’Église ». Comme démontré ci-dessus, une grande partie de ce que nous appelons «l’église» est tout simplement la religion organisée. Elle n’est pas l’Ekklesia du Seigneur.

Nous voyons tout simplement les choses comme nous avons été formés de les voir; nous ne voyons pas les choses comme Dieu les voit. Il est très facile à quantifier et décrire les choses en termes de religion organisée parce qu’elle est terrestre, mondaine, naturelle. Demandez à quelqu’un dans la rue. Qu’est-ce que l’église? Pourquoi, c’est ce bâtiment là avec un clocher sur le dessus. Qu’est-ce qu’un pasteur? Le gars qui fait la prédication. Qu’est-ce qu’un chrétien? Les gens qui lisent leur Bible beaucoup, qui prient beaucoup et qui vont à l’église beaucoup – vous savez, ceux qui font de bonnes œuvres. Vous voyez combien elle est facile à définir. C’est tangible, concrète. Nous pouvons l’obtenir de nos mains.

Mais la réalité est que tout ce qui constitue l’Ekklesia est spirituelle, et donc, elle est invisible à l’œil nu. Elle est non-corporelle. Elle ne peut pas être mesurée par les dollars et les statistiques. Maintenant, poser les mêmes questions à quelqu’un qui reconnait l’Église. Qu’est-ce que l’église? L’Église, l’Ekklesia, est la synthèse des individus qui ont la révélation de Jésus et sont venus à lui pour le recevoir comme leur vie. Dites-moi, où puis-je trouver cela? Que dois-je chercher? Vous ne pouvez pas le faire, c’est comme essayer de trouver le vent au 101, rue Marmier Nord. Elle est au-delà de la description géographique; elle est partout et nulle part. Qu’est-ce qu’un pasteur? Quelqu’un appelé à paître les brebis du Seigneur comme un berger sous le Berger en Chef. Hein? Vous voulez dire la prédication? Non, pas nécessairement. Vous voulez dire un docteur en théologie? Non pas vraiment. Laissez faire: Qu’est-ce qu’un chrétien? Quelqu’un qui est en Christ. Que voulez-vous dire «en Christ»? Tu veux dire « qui croit en Christ? » Non, je veux dire qui est en Christ, en union, un avec Lui. Alors à quoi ressemblent cela? Combien de chapitres de la Bible lisent-ils par jour? Combien de temps prient-ils? Combien de fois assistent-ils à l’église? Cela défie toute explication parce que la vérité est qu’elle n’a rien à voir avec l’extérieur, seulement à l’interne. Comme le vent: vous pouvez voir les effets de celui-ci, mais vous ne pouvez pas dire d’où il vient ni où il va; sont donc ceux qui sont nés de l’Esprit (Jean 3). Cette vie invisible est la caractéristique de l’Ekklesia. Lorsque vous pouvez capturer le vent dans un sac, alors vous pouvez remplir les chrétiens dans un bâtiment et l’appeler «l’église». « Et on ne dira point : voici, il est ici ; ou voilà, il est là ; car voici, le Règne de Dieu est au-dedans de vous. » (Lc 17 :21)

Donc, de notre point de vue ici sur la terre, la religion organisée peut être facilement vu, senti, touché, connu, quantifiés, libellés, caractérisé, classées, analysées et expliquées. Nous pouvons tracer son progrès et accrocher les données sur le mur, pointez sur et dire oui, nous avons quelques millions de convertit ici, et plusieurs millions de membres là-bas. La croissance de l’Église est à la hausse (ou à la baisse), nous avons recueilli ce nombre de milliards de dollars l’année dernière, et en ce qui concerne le reste des religions du monde on se  positionne du nombre « Peu importe ». Nous avons maintes milliers d’églises dans cette partie du monde, nous avons plusieurs milliers de pasteurs et d’ouvriers chrétiens, et nous avons traduit la Bible en de nombreuses langues différentes.

Entre-temps, ce qui pousse l’Église réel, l’Ekklesia, est invisible, spirituel, éthéré, dans le monde mais pas du monde, caché, voilé, difficile à décrire dans des termes que nous pouvons comprendre. Nous ne pouvons pas produire les données et l’accrocher sur le mur. Même ceux qui savent ce que l’Ekklesia parfois ont des difficultés à s’exprimer. Demandez-leur où trouver l’Église dont ils parlent avec nostalgie, et ils ont tendance à répondre: «Je ne suis pas sûr si je sais où est l’Église, frère, mais je sais où elle n’y est pas! »

Maintenant, imaginez que le Seigneur vous réveille une nuit et dit: «Monte ici, et je vais te montrer l’Église. » Vous vous attendez qu’il vous transporte dans la rue au centre du culte de famille ou à travers le pays où les foules disent qu’ils expérimentent un réveil; mais plutôt, vous vous trouvez élevé haut dans les airs, laissant la terre derrière, et en un clin d’œil vous voyager au-delà des confins de l’univers temporel et dans le domaine de l’esprit, assis avec Christ dans les lieux célestes, là, sur le trône de Dieu.

Assis avec le Seigneur et en regardant vers le bas sur la terre, nous trouvons dans cette perspective que les cathédrales, les bâtiments des églises, les centres de louanges, les sanctuaires, les dénominations, les séminaires, les dîmes et les offrandes, les campagnes d’adhésion, les mouvements, tous disparaissent de la vue. Il ne voit pas les Assemblées de Dieu, les baptistes, les évangéliques méthodistes, les luthériens, les presbytériens, ou les catholiques romains. Il ne voit pas les charismatiques ou fondamentalistes ou les conservateurs chrétiens ou des droits religieux. Il ne voit pas le bâtiment consacré aux réunions religieuses comme quelque chose de plus spécial ou important que l’épicerie ou un salon de coiffure. Il voit des pasteurs, oui, mais étrangement, il ne voit pas tous les administrateurs d’un organisme sans but lucratif qui possède un bâtiment consacré aux réunions religieuses comme un pasteur. Et ce ne sont pas seulement les pasteurs qui sont différents, de notre point d’observation céleste. Tout semble étrange. En l’envers. Les Apôtres ne sont pas où vous vous attendez qu’ils soient, et qu’ils ne font pas ce que vous attendez d’eux; ni les prophètes, les évangélistes, ou les enseignants. Pourtant, ils sont là où Il veut qu’ils soient, ils fonts exactement ce qu’Il veut qu’ils fassent. Curieusement, il ne se concerne pas d’une hausse ou d’une baisse de la fréquentation de l’église parce qu’il ne voit pas l’Église comme quelque chose qui peut être assisté. Hmmmm.

Debout à côté de lui, nous voyons comme Lui Il voit. Nous nous rendons compte que quand on regarde sur la chrétienté que tout ce que Dieu voit, c’est son Église, l’Ekklesia. Il juge ceux qui demeurent en Lui, ceux qui possèdent le Fils, ceux qui ont la vie. Son Église ne diminue pas, elle grandit parce que Sa Vie ne peut être contenue ou limitée. Son Ekklesia est en dehors de la matrice. Son Église est spirituelle, et comme tel, elle est éternelle, transcendant l’espace et le temps. Tout comme Il est, et comme Il fait.

Vous regardez sur son visage et vous voyez  la courbe de son sourire, alors vous suivez son regard – et ça y est, les pierres vivantes et des gemmes précieuses qui composent son Église. Vous ne pouviez pas les voir avant, parce que vous étiez en plein milieu d’elle en étant sur terre. Mais maintenant, loin de tout en regardant vers le bas avec les yeux du Seigneur, vous voyez que les pierres vivantes sont réunis, brillantes, d’un bâtiment éblouissant qui couvre la terre entière! Un ange se tiens à l’écart,  en criant, « 100% pure: elles n’ont jamais été touché par des mains humaines! » Vous effectuez un zoom pour découvrir que les pierres et les gemmes ne sont pas des pierres et des gemmes littérales, mais des personnes! Merveilleux, magnifique, des personnes remplie de joie, réunis en une mosaïque saisissante de couleurs vibrantes, une tapisserie de beauté entrelacés, un medley de vie en parfaite harmonie en douze parties, le tout pulsant avec son rythme cardiaque, sa vie, son Essence. Vous commencez à pleurer à cause de la pureté et de l’unité qu’elle témoigne. Il n’y a aucune tache, ni ride, ni de défaut à être trouvé.

Seul Dieu pouvait faire quelque chose d’aussi sublime. Seul Dieu. Seul Dieu. Et là, au milieu de cet endroit merveilleux, vous voyez ce qui la rend si splendide …

Le voici, ce promenant au milieu de ce temple, en ajoutant une pierre vivante sur une pierre vivante, pierre précieuse sur pierre précieuse, et qu’attendez-vous? Chanter? Oui. Les Pierres Vivantes louant avec pleurent dans la louange. Et il sourit, en sifflant, pendant qu’il travaille.

Jésus bâtit Son Église.

Puis, aussi vite que cela a commencé, elle n’y est plus.

Vous ouvrez vos yeux et vous vous retrouvez sur la terre, après avoir retourné à votre monde tridimensionnel. C’est une journée ensoleillée, les oiseaux chantent, les cloches de l’église sonnent, et vous voyez les hommes, les femmes et les enfants marchant dans la rue, portant leurs Bibles. Vous vous précipitez dehors dans la route et vous agrippez un vieux monsieur.

« Où allez-vous? Qu’est-ce qui se passe? Pourquoi êtes-vous si habillé?  »

« Lâchez-moi, espèce d’idiot! C’est dimanche matin, et je vais à l’église!  »

« Vous avez vu l’Église ?? »

« Vu? Bien sûr, je l’ai vu. Mon arrière-grand-père a aidé à construire cette église!  »

« Non, je veux dire Avez-vous VU L’ÉGLISE, » vous répétez emphatiquement. « L’Église que Jésus construit! »

« Je ne sais pas de quoi vous parlez, jeune homme. Maintenant, laissez-moi, ou je vais être en retard!  »

Vous le laissé aller et avant que vous savez ce qui ce passe, vous êtes emporté par la foule et vous vous retrouvez assis entre les quatre murs d’un bâtiment qui se dit «Première Église hypocrite, international. »

Le service ne fait que commencer. Le pasteur se rapproche du lutrin et annonce: «Levons-nous et chantons! »

Ne sachant pas quoi faire, vous rejoignez le chœur:

Ne savez-vous pas, savez-vous pas vous êtes le Temple?

Ne savez-vous pas, savez-vous pas vous êtes le Temple?

Ne savez-vous pas, savez-vous pas vous êtes le Temple?

Vous êtes le Temple du Saint-Esprit!

À la fin de la chanson le pasteur revient au lutrin encore et la matière d’un ton neutre il dit, « N’est-il pas merveilleux d’être dans la maison de Dieu aujourd’hui! » C’est plus une affirmation qu’une question. Et tous les gens disent, « AMEN! »

L’Espoir monte! La Maison de Dieu! Peut-être qu’il le vu aussi! Oubliant où vous êtes, vous vous levez et tout excité et vous criez « Avez-vous vu la Maison de Dieu, mon frère? »

«Amen!» Répond-il. « Il est bon d’être à l’église ce matin! »

« Amen! » Les gens sont d’accord.

« Non, attendez une minute, » vous interrompez, redisant les mots très lentement et délibérément, comme si vous parliez à un sourd qui lit les lèvres. « Avez-vous VU L’ÉGLISE, frère? L’Église que Jésus construit? »

Toutes les têtes sont tournées vers vous maintenant. Le vieil homme, un des diacres, chuchotes en disant, «Voilà le bizarre que j’ai rencontré sur le chemin de l’église ce matin! »

Le pasteur est de plus en plus impatient. « Nous sommes à l’église, frère. Alléluia!  »

«Mais, monsieur, » vous insistez, « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple ??? »

Le silence est assourdissant.

« Vous êtes le Temple. Nous sommes le temple! Jésus bâtit Son Église! Je l’ai vu! Elle est une magnifique maison de pierres vivantes, rempli de Sa Vie! Nous sommes l’Église qu’Il construit! Nous sommes les Pierres Vivantes, les gemmes précieuses! Je vis Jésus, et il souriait et plaçait tous les pierres ensemble, et …  »

Certains adolescents de la rangée arrière rigolaient.

« Je l’ai vu! C’est vrai! Les pierres … les bijoux … elle est sublime!  »

Les gens regardaient le pasteur à savoir ce qu’il allait faire.

Lentement, vous commencez à comprendre. Vous vous rendez compte que, pour eux, vous êtes un extra-terrestre d’une autre planète en essayant de communiquer quelque chose qui est si réel pour vous, mais est totalement étrangère au reste du monde.

Désespérément vous prenez l’homme debout à côté de vous par les épaules, pensant de secouer le raisonnement en lui. « Vous ne me croyez pas … Mais c’est vrai! Vous chantez pour Lui … mais vous ne le croyez pas! VOUS ÊTES LE TEMPLE! Vous devez me croire! Je l’ai vu! Jésus bâtit Son Église!  »

Les placiers s’avance vers votre place.

En transpirant et en tremblant, vous regardez autour du sanctuaire, avec un regard fou. « Non, il y a quelque chose qui ne va pas ici. Tout est différent … ceci n’est pas l’Église! Je veux dire, vous l’appelez église, mais ce n’est pas ce que j’ai vu du tout. Non, l’Église est … est … un seul troupeau, un seul berger, elle n’est pas divisée en dénominations et en sectes! Elle est une mosaïque de peuples! Elle est une tapisserie de couleurs riches! Elle est un medley … « Vous commencez à sangloter. « Écoutez-moi! Ne savez-vous pas que vous êtes le temple?!?  »

La congrégation est inconfortable et agité. Le vieux diacre a un visage livide,, regardant fixement le pasteur pour qu’il mettre une fin à cela.

«Ami», dit le pasteur, « si vous allez avec les placiers, je suis sûr que nous pouvons pourvoir à vos besoin plus facilement en privé. Pendant que chaque tête est inclinée et chaque yeux sont fermé, pourquoi ne pas aller vers le Seigneur dans la prière en ce moment « .

Bien que chaque tête soit inclinée et que chaque œil est fermé, à l’exception de la tête et les yeux du pasteur, les placiers vous bousculent rapidement par la porte arrière et vous jettent en bas des marches.

Le pasteur sourit. « Et l’église a dit … AMEN. Amen. Vous pouvez vous asseoir. Eh bien, louer le Seigneur.

Aujourd’hui, mon message est intitulé, «Qu’est-ce que cela signifie d’être un chrétien». Tournez dans vos Bibles à … « .

Si Dieu vous accorde un moment à ses côtés et vous permet un rapide coup d’œil à son Église vous pourriez à la fois comprendre ce qu’est un substitut pitoyable que nous avons dans la Religion Organisée. Il n’y a aucune vanité aussi profonde que la vanité religieuse, rien de plus dégoutant et diamétralement opposée au cœur et le but ultime de Dieu.

Et il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les [lieux] célestes en Jésus-Christ ; (Éphésiens 2: 6).

Si Dieu est heureux de vous accorder cette vision de son Église alors vous viendrez à l’apprécier comme une bénédiction et une malédiction. Une bénédiction, parce que, de pouvoir voir les choses comme Lui les voit est une vrai Sagesse, Uni avec Lui et Son peuple. Une malédiction, parce que, de pouvoir voir les choses comme Lui les voit vous ruinera pour la vie, car vous serez plus jamais en mesure d’accepter la substitution, la contrefaçon, même le bon, au détriment de la Sainteté. Son Église, son Trésor, comment elle est sainte, pur, merveilleuse et indicible! Avant que vous puissiez appeler cette chose « église » comme tout le monde le fond et la trouvent socialement acceptable, maintenant vous ressentez comme si votre peau commence à ramper et votre estomac se tord en nœuds quand vous entendez d’autres appeler une certaine construction la «maison de Dieu», sachant très bien que sa maison n’est pas chose morte faite de main d’homme!

Il ne sera pas suffisant pour vous de dire alors: « Seigneur, l’Église appartient à vous, pas à moi, pas à tout le monde. Maintenant, je vois mon erreur. J’enlève mes mains hors d’elle, car il n’est pas à moi de la contrôler ou de la faire fonctionner. Je me repens d’essayer de construire ce que vous voulez détruire et de détruire ce que vous voulez construire. Que suis-je, Seigneur, mais qu’une petite pierre, une petite brebis, un petit membre d’un magnifique corps de croyants? Vous construisez votre église, et maintenant je vais te laisser faire. Enfin, je vois. Laissez-moi seulement trouver un endroit tranquille pour vous servir et de répondre à tes élus dans le secret, car je ne veux rien d’autre pour moi, mais le tout pour vous ».

Non, une fois que vous voyez cela, une fois que vous enlevez vos mains de son épouse, une fois que vous arrêtez de combattre vos frères et sœurs dans le Nom de Dieu, alors vous serez jaloux de Son Église avec Son jalousement, vous serez si sensible et si conscient des faux pasteurs et les faux enseignants et les faux évangélistes et des faux prophètes et des faux apôtres – oui, tout ce qui serait d’abuser, de semer la confusion, de violer et de piller Son Peuple! Il est question de voir! Et de voir, tu verras! Vous verrez comme Lui voit, entendre comme Lui entend, se sentir comme Lui se sent. « Il était en colère à la dureté de leur cœur. » Sans effort, sans essayer, vous verrez à travers les faux, la quasi-foi, la pseudo-spiritualité, les sépulcres blanchis pleins d’ossements de morts. Une fois que vous avez eu un avant-goût de la vraie vie, vous sentez la mort à un millier de kilomètres de là, et ton esprit se rebelle contre elle, vos émotions crient en signe de protestation, et tout à coup, vous êtes malade à vomir à cause de la douleur, la colère, et la compassion. « Non! Cela n’est pas l’Ekklesia. Cela n’est pas l’Église du Seigneur. Ceci est une imposture. Ceci est faux. Ce ne sont que la religion organisée!

Que Dieu ait pitié de nous, puisse-t-il nous donner une telle révélation de Lui-même, et de son Église, que nous pussions échapper à l’Églisienisme et trouver la vie.

Nous ne suggérons pas que vous contestiez le système ce dimanche en provoquant une confrontation publique avec un pasteur sans méfiance. Tout l’argument du monde ne va pas convaincre les gens, nous ne devrions pas essayer de les convaincre. Il suffit de leur permettre de voir. Regardez la face de Celui qui voit les choses comme elles sont, que d’autres puissent regarder dans tes yeux et le voir tel qu’il est. Une minute de voir vaut une vie d’argument. Dieu nous accordera un cœur et des yeux de discernement pour voir si nous allons demander pour eux, et si nous sommes prêts à accepter à la fois la joie et le fardeau qui accompagne une telle révélation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 août 2015 par dans Uncategorized.
%d blogueurs aiment cette page :